jeudi 27 juin 2013

Différentes attitudes, expressions, postures, apparences de l'animal



Première partie : les attitudes

intimidations !


Les attitudes et expressions ne sont pas exclusivement réservées à l’humain qui, en quelque sorte, traduis sa pensée par des expressions faciales parfois corporelles, chez l’animal il s’agit principalement d’expressions corporelles parfois accompagnées de sons, de cris spécifiques à cet état, développement :


Chez l’oiseau certaines réactions accompagnées de postures typiques sont parfaitement adaptées à faire comprendre aux congénères, éventuellement d’autres espèces, qu’il y a désaccord, si l’autre individu persiste malgré tout il peut y avoir conflits qui cependant sont rarement menés jusqu'à la mort ! comme souvent dans la nature il y a des exceptions ainsi chez les : rougegorge, rougequeue, rossignol, étourneau, etc. qui sont des oiseaux (Muscicapidés, Sturnidés) particulièrement agressifs, certains n’hésitent pas à s’attaquer par exemple même aux chats, mais en règle générale il n’y a pas contact entre les protagonistes qui se maintiennent à distance et font… de l’esbroufe ! de l’intimidation ! toujours spectaculaire !




Ci-dessus champ de bataille de Faisan de colchide Fasianus colchicus ou deux m. ad. font de l’esbroufe pour conserver leur territoire



Pinson des arbres Fringilla coelebs mâle, l’avant du corps abaissé la tête relevée vers l’intrus la queue étalée, la femelle de moineau à parfaitement compris le message et s’apprête à fuir.


Verdier d’europe Carduelis chloris juv. envers une mésange, corps abaissé queue étalée et ailes déployées, bec ouvert pointant vers le sujet de discorde.



Verdier d’europe Carduelis chloris juv. envers une femelle moineau qu’il va parvenir à faire fuir, le verdier corps abaissé queue étalée, fait face bec ouvert




si cela ne suffit pas il lève une aile après l’autre en avançant sur l’intruse



il fini par la faire fuir en la poussant vers le bord du billot




Moineau domestique Passer domesticus mâle en plumage d’hiver envers un autre mâle de m. domestique à gauche, en règle générale l’individu « intimideur » n’est pas forcement situé plus en hauteur (position dominante !) que « l’intrus »



mais plus simplement qu’il est arrivé avant et qu’il semble donc intimer une sorte de « droit de priorité » face à l’intrus !




Parfois chez les espèces plus agressives les intrus résistent et semblent « répondre en miroir » comme se verdier d'europe Carduelis chloris juv. (à droite) face à un m. adulte (à gauche) à moins qu’il ne fasse l’apprentissage des attitudes adéquates à apporter dans de telles situations !




Etourneau sansonnet 




une espèce très belliqueuse



l'etourneau nous offre de belles scènes !



souvent spectaculaire l'étourneau !






Champ de bataille de Faisan de colchide Fasianus colchicus ou deux m. ad. font de l’esbroufe pour conserver leur territoire




mâle chassant un congénère en période de reproduction


Ci-dessus un mâle chassant un second prétendant au début de la saison de reproduction sujet Bernache du canada B. canadensis (L. 1758) la femelle est tout à droite et observe la scène.




















Cygne tuberculé Cygnus olor juvénile



Cygne tuberculé en corbeille !


L'émancipation il s'agit après avoir élevé et protégé les jeunes de les pousser à prendre leur indépendance, sujet Cygne tuberculé Cygnus olor (Gmelin, JF, 1789)
Ci-dessus à gauche un mâle adulte poursuivant son jeune que l'on appel "immature" à droite un mâle ad. en "corbeille" qui est une attitude de confrontation ! on retrouve parfois cette attitude menaçante du m. lorsque l'on approche de la femelle, des cygneaux (jeunes cygnes !) J'ai été témoin de cygnes m. ad. tuant lors d'une attaque éclair une oie qui s'était par mégarde approchée trop d'une femelle sur son nid




Proche de l’intimidation…

... le houspillage ! qui est une forme de défense d’une espèce envers une autre espèce qui est prédatrice de la première, dans les faits, il s’agit couramment de Corvidés tels que : Pies, corneilles, etc qui volent, parfois seule, parfois en groupe, à proximité d’un rapace quelque fois en lui donnant des coups de bec ou de griffe afin de le chasser du secteur ! ceci a pour but d’éloigner le prédateur de la zone où se trouve le nid et bien entendu pour protéger la progéniture ! ci-dessous quelques exemples de houspillage.



Une Corneille noire Corvus corone sur une Bondrée apivore Pernis apivorus.







Une Mouette rieuse Larus ridibundus sur une Bondrée apivore Pernis apivorus.




Une Corneille noire Corvus corone sur deux Buse variable Buteo buteo cliché exceptionnel et particulièrement rare qui prouve au passage que les corneilles ne craignent leurs ennemis ni par la taille ni par le nombre !








Une Pie bavarde Pica pica sur une Bondrée apivore Pernis apivorus en phase sombre.


mouette poursuivant une sterne











Ci-dessus M. rieuse L. ridibundus (L. 1766) poursuivant, harcelant, une Sterne pierregarin Sterna hirundo (L. 1758)





Etonnement, crainte !


Voici un bel exemple d’attitude craintive chez un Verdier d’europe Carduelis chloris les plumes de la tête sont hérissées ce qui montre un signe évident que l’on pourra rapprocher de l’homme (poils hérissés !) sans faire d’anthropomorphisme ! 




La confiance !




Voici une Mésange nonnette Parus palustris qui nous montre un bel exemple de confiance et d’absence totale de crainte en se posant sur les trépied supportant les flashs lors d’une prise de vues dans le jardins !



Deuxième partie : nourrissage






Voici une scène plus calme, la becquée ! un mâle adulte de Moineau domestique Passer domesticus nourrissant un jeune qui quémande en frétillant de tous son corps et le bec grand ouvert.


ici une femelle de Passer domesticus  nourrissant un jeune.



ci-dessus la Sitelle torchepot Sitta europaea qui était auparavant appelée dans la région le « petit pic bleu » est au nourrissage de ses jeunes, on distingue l'un d'entre eux le bec grand ouvert dans l’ouverture de la loge, la sitelle a ici réutilisée une loge de pic épeiche abandonnée dont elle a réduit l’ouverture avec de la boue mélangée à de la salive


étant plus petite que le pic elle n’a pas besoin d’une ouverture aussi grande et ainsi elle limite la possibilité pour un prédateur d’atteindre ses jeunes !










Martin pêcheur d’europe Alcedo atthis ad. Venant de prendre une jeune écrevisse dans un étang, on distingue parfaitement une des pinces, du crustacé, grande ouverte en un geste dérisoire de tentative d’échapper à son prédateur !






le Héron cendré Ardea cinerea est un des plus grand oiseaux de la région avec le cygne



il est également un grand prédateur essentiellement piscivore



comme on peut le voir ici même les poissons de taille impressionnante ne le rebute pas !







Grèbe huppé Podiceps cristatus nourrissant un jeune avec une écrevisse étonant !




Gallinule poule-d'eau nourrissant son poussin





Fauvette grisette Sylvia communis m. ad. de retour de chasse avec quantité de proies dans le bec



certains arthropodes passent l'hiver cachés dans l'écorce des arbres ou sous leurs branches



les petites araignées tissent une toile pour fermer l'orifice



la Mésange à longue queue Aegithalos caudatus sait parfaitement où les trouver, ci dessus de gauche à droite elle arrache la toile parfois même en se laissant tomber de tout son poids !







troisième partie : l'apparence de l'animal




Le plumage (et ses couleurs)




Plumage d'été, plumage d'hiver !



mouette rieuse en été


















mouette rieuse en hiver




mouette rieuse jeune











La mouette rieuse Larus ridibundus (L. 1766) à gauche en plumage d'été et au centre en plumage d'hiver, à gauche un jeune de l'année.





1er exemple le plumage frais d'une femelle de Bruant des roseaux Emeberiza schoeniclus en début de saison de reproduction.


Rousserolle effarvatte Acrocephalus scirpaceus m. ad. saisi en plein chant



Le plumage de la rousserolle constitue un excellent camouflage dans les roseaux ! En effet lors de sont retour d'Afrique la rousserolle mâle chante pour attirer les femelles mais les roseaux n'ont pas encore reverdis ce qui participe grandement à la protection de cette petite fauvette !

plumage très usé d'une Rousserolle effarvatte Acrocephalus scirpaceus dans sa roselière dans le courant de l'été alors que les ind. prennent moins soin de leur plumage trop occupés qu’ils sont au nourrissage des jeunes.



pour les oiseaux le noir (comme le blanc) est une couleur ainsi le mâle de Bergeronnette grise Motacilla cinerea ci dessus en plumage nuptial noir, gris et blanc est très attrayant pour une fem. de son espèce, d'autres exemple : Merle noir Turdus merula plumage noir bec jaune, Pie bavarde Pica pica plumage noir et blanc, corneille noire Corvus corone plumage noir.
.



à contre jour le plumage d'un oiseau change beaucoup dans son apparence et rend difficile la simple identification de l'ind. ici cette Linotte mélodieuse Carduelis cannabina mâle serait vu comme une ombre se découpant sur fond de ciel si les logiciels actuels ne permettaient des corrections très poussées.



comparaison entre les plumages de Mésange charbonnière Parus major à gauche juvénile


adulte














une Mésange à longue queue Aegithalos caudatus juvénile
















individu adulte




















Hypolaïs polyglotte Hippolais polyglotta juvénile

















mâle adulte ici saisi en plein chant de marquage du territoire et pour attirer les femelles !



















Rousserolle effarvatte Acrocephalus scirpaceus juvénile





Rousserolle effarvatte Acrocephalus scirpaceus adulte





espèce très proche de la précedente mais avec le dessous plus blanc (et les flancs vaguement jaune !) voici la rousserolle verderolle Acrocephalus palustris.








le chant chez l'oiseau











Rossignol philomèle Luscinia megarhynchos m. ad. après le chant pour attirer les fem. le m. lève la queue pour montrer le miroir sous-caudal (blanc) et indiquer précisément à la fem. où il se trouve ! le cas n'est pas unique dans la nature puisque coucous, fauvettes et rougequeue, etc. font de même






les "accidents" les aberrations dans le plumage des oiseaux de la région





Leucique (partiel)












normale





à gauche le plumage partiellement leucique de certaines parties du corps (tel que la tête de cette bernache qui devrait être noire avec une "mentonnière" blanche ! voir le cliché référence à droite) chez une Bernache du canada Branta canadensis il s'agit en fait d'une "dégénérescence" dû au manque de colorant normalement présent dans la plumes ceci peut être causé par un "accident génétique" une carence nutritionnelle, un "facteur environnemental" !





















à gauche autre forme de dégénérescence chez un hybride d'Oie cendré Anser anser et Bernache du canada branta canadensis le cliché à droite montre un individu de forme typique de B. canadensis tête et cou noir avec la " mentonnière " blanche.







ci dessous petite comparaison entre la forme leucique et mélanique chez le Canard colvert (m. et fem.)




mâle en plumage normal











femelle en plumage normal
















mâle de forme mélanique (plus sombre)











mâle de forme leucistique













mâle au plumage schizochromique 

La schizochromie qué cé qu'çà ?


La schizochromie est une aberration du plumage d'un oiseau dans le sens ou le plumage apparaît avec des parties plus clairs et d'autres plus sombres exactement comme l'exemple ci-dessus.



pelage et son aspect




apparence très différente entre un rongeur en marche et le même individu s'alimentant, sujet Campagnol roussâtre Clethrionomys glareolus ci dessus il semble très allongé

ci dessus il se ramasse sur lui même et semble...deux fois plus petit !












influence de la lumière sur l'aspect du micro mammifère ! ci dessus un Campagnol roussâtre Clethrionomys glareolus dont le dos semble barré par une bande claire


sur le même individu la barre est moins nette ! tout simplement le soleil traversant le feuillage provoque un très fort contraste et un rayon de soleil frappe directement le dos du campagnol ! qui semble ainsi affublé d'une toison polychrome


























Les poissons


La période de fraie

Carpes occupées à frayer














une carpe tout près de la berge, la pierre aux fées 2008 





poisson chat jeunes
















© Copyright 2010 François Peintre tous droits réservés pour tous les pays.
.








Les oiseaux dans le jardin

Quelques oiseaux du Gâtinais Montargois que l'on peut voir en pleine nature
ou plus simplement dans son jardin !

Pic épeiche ♂ sous la neige

Pic épeiche ♂  sous la neige
Le mâle du Pic épeiche (Dendrocopos major) est identifiable à la marque nucale rouge (cette marque est noire chez la femelle) le front est également, parfois, légèrement plus foncé chez la femelle que chez le mâle, photo réalisée dans notre jardin à Chalette [© copyright 2010 François Peintre] 300mm sur trépied.

Pic vert ♂

Pic vert ♂
Pic vert (Picus viridis) voici donc le mâle adulte ce qui le différencie de la femelle est la moustache noire et rouge chez le m. et uniquement noire chez la fem. [© copyright 2007 François Peintre] 400mm sur trépied.

Pic épeichette

Pic épeichette
Le minuscule Pic épeichette (Dendrocopos minor) le plus petit pic d’Europe (de la taille d’un moineau !) toujours à la cime des arbres donc particulièrement difficile à photographier [© copyright 2013 François Peintre] 400mm

Rougegorge familier,

Rougegorge familier,
Le Rougegorge familier (Erythacus rubecula) est l’un des rares si ce n’est le seul oiseau à poursuivre jusqu'à la mort les luttes pour un territoire ou une femelle au printemps, son vol est extrêmement vif très curieux il vient à la mangeoire attiré par les allez et venues des Mésanges, et les bagarres entre Merles il n’est pas un granivore mais en hiver quelques petites graines (de millet par exemple) sont appréciées, photo dans notre jardin à Chalette [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Verdier d'europe ♂

Verdier d'europe ♂
le Verdier d'europe ♂ (Carduelis chloris) se déplace souvent en bande, ils sont parmi les premiers colonisateurs des mangeoires du jardin photo réalisée dans notre jardin à Chalette [© Copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Sitelle torchepot,

Sitelle torchepot,
La Sitelle torchepot (Sitta europaea) parfois appelée « petit Pic bleu » est friande de graines de tournesol, et de cacahuètes, elle a la capacité de descendre sur un tronc la tête en bas ou de « courir » sous une branche suspendue par les seules griffes, photo réalisée dans notre jardin à Chalette, oiseau sédentaire du Gâtinais Montargois [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Grosbec casse-noyaux ♂

Grosbec casse-noyaux ♂
le mâle de Grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes) qui se distingue de la femelle par la tache (vaguement) carré sur l’aile ici bleue elle est gris cendre chez la fem. photo réalisée dans notre jardin à Chalette, oiseau hivernant du Gâtinais Montargois [© Copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Bouvreuil pivoine ♂

Bouvreuil pivoine ♂
Le Bouvreuil pivoine (Pyrhula pyrhula) mâle c'est un gros passereau dont le mâle a la poitrine rouge ce qui à donner son nom à l’espèce, la femelle à tout le dessous clair (gris beige) ils sont grand consommateurs de bourgeons au printemps [© Copyright 2006 François Peintre] Nikon D70s et 135-400mm à main levée.

Troglodyte mignon

Troglodyte mignon
le Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) le "troglo" est un des plus petits oiseaux d'Europe souvent au sol à la recherche de larves, Acariens, Araignées, il est parfois confondu avec une souris ! photo réalisée à la base nautique de Chalette remarquez comme la queue de l’oiseau est levée montrant les points blancs dessous ce qui est un moyen chez cette espèce de se signaler à ses congénères (voir également tout en haut de ce blog l’article sur le stratégie de défense de la Gallinule) [© Copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Geai des chênes

Geai des chênes
le Geai des chênes (Garrulus glandarius) est un oiseau très prudent mais avec l’expérience on peut l’approcher suffisamment pour la photo, ici on peut voir le sommet de la tête blanc strié de noir, craintif, il s’enfuit au moindre bruit inhabituel, ou mouvement trop rapide, de plus il prévient les autres oiseaux alentours il ne reste plus alors qu’avec force patience attendre que les oiseaux reviennent sur le site dans l’espoir d’obtenir un cliché convenable, photo réalisée dans notre jardin à Chalette [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Corneille noire

Corneille noire
la Corneille noire (Corvus corone) saisie en plein chant la Corneille est beaucoup plus difficile à approcher que n’importe quel autre oiseau , même le Geai des chênes, très rare au jardin j’arrive avec beaucoup de patience à l’y faire descendre malgré tout, elle est surtout très intelligente et rusée, douée d'une sorte de sixième sens elle perçoit la présence humaine même en « affut clos » photo réalisée dans notre jardin à Chalette [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Corneille noire

Corneille noire
La Corneille noire (Corvus corone corone) est un gros passereau au plumage noir et au fort bec gris ces oiseaux sont extrêmement prudent et aussi particulièrement rusés, elles cherches leur nourriture souvent en famille et elles communiquent par leurs cris semblant détecter les éventuels prédateurs et indiquer leur emplacement aux autres congénères ! Photo réalisée au Grand rozeau à Chalette [© Copyright 2010 François Peintre] 300mm sur monopied.

Corbeau freux

Corbeau freux
le Corbeaux freux (Corvus frugilegus) est une espèce rare, gros passereau au plumage noir et au bec fort dont la base est couleur ivoire, proche cousin de la corneille, photo réalisée au Grand rozeau à Chalette [© Copyright 2014 François Peintre] 300mm sur trépied.

Merle noir ♂

Merle noir ♂
Merle noir (Turdus merula) le plus courant et facile à voir des oiseaux du jardin, ici un mâle facilement reconnaissable à son plumage noir, son bec jaune, la femelle est brune, photo réalisée dans notre jardin à Chalette [© Copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Grive musicienne

Grive musicienne
Grive musicienne (Turdus philomelos) proche cousine du Merle Noir elle est très utile au jardinier car friande d’escargots dont elle casse la coquille sur un petit caillou nommé « enclume » elle semble utiliser toujours le même, photo réalisée dans notre jardin à Chalette [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Grive musicienne en vol

Grive musicienne en vol
Grive musicienne (Turdus philomelos) saisie en plein vol permettant de voir le dessous des ailes couleur miel ainsi que les taches en forme de pointes de flèches photo réalisée au grand rozeau à Chalette [© copyright 2012 François Peintre] 300mm sur monopied.

Grive draine

Grive draine
la Grive draine (Turdus viscivorus) est à ne pas confondre avec la G. musicienne (voir plus haut) photo réalisée au grand rozeau à Chalette [© copyright 2012 François Peintre] 300mm sur monopied.

Grive mauvis

Grive mauvis
Grive mauvis (Turdus iliacus) moins utile que la Grive musicienne mais beaucoup plus jolie la G mauvis est également la plus petite de nos Grives, elle est hivernante dans notre région, photo réalisée dans notre jardin à Chalette [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Le Merle d'or ou Loriot d'europe

Le Merle d'or ou Loriot d'europe
S’Il n’a gardé que la parure de son ancien nom le Merle d'or aujourd’hui Loriot d'europe (Oriolus oriolus) a un plumage d’un beau jaune doré, ses ailes noires et son bec rouge ainsi que son chant si particulier c’est une espèce rare et appréciable de notre Gâtinais Montargois, il est un oiseau estivant nicheur en France, cliché réalisé sur la réserve de Cercanceaux [© copyright 2012 François Peintre] 400mm sur monopied.

Mésange charbonnière

Mésange charbonnière
Mésange charbonière femelle on la distingue grâce au trait noir qui barre le dessous s'il était plus large et mieux marqué il s'agirait d'un mâle, photo réalisée dans notre jardin à Chalette [© copyright 2012 François Peintre] 300mm sur trépied.

Mésange bleue

Mésange bleue
La Mésange bleue (Parus caeruleus) est une des plus petites mésanges de notre région, photo réalisée dans notre jardin à Chalette [© copyright 2012 François Peintre] 300mm sur trépied.

Mésange noire

Mésange noire
Mésange noire (Parus ater) elle peut être confondue avec la Mésange charbonnière cependant la mésange noire a une marque nucale blanche (absente chez sa cousine charbonnière !) photo réalisée dans notre jardin à Chalette [© copyright 2010 François Peintre] 300mm sur trépied.

Mésange à longue queue

Mésange à longue queue
la Mésange à longue queue (Aegithalos caudatus) est la plus petite mésange d'Europe elle est aussi la plus redoutable prédatrice d'Arthropodes (insectes et arachnides) photo réalisée au Grand rozeau à Chalette [© copyright 2012 François Peintre] 300mm sur trépied.

Mésange nonnette

Mésange nonnette
Mésange nonnette (Parus palustris) cette mésange est plus fréquente en hiver photo réalisée au grand rozeau [© Copyright 2012 François Peintre] Nikon D3 300mm sur monopied.

Mésange huppée

Mésange huppée
La Mésange huppée (Parus cristatus) est une visiteuse irrégulière des mangeoires de nos jardins ici en hiver les individus sont plus fréquents [© copyright 2013 François Peintre] 300mm

Gobemouche gris

Gobemouche gris
le Gobemouche gris (Muscicapa striatta) est un petit passereau très discret il est présent en période migratoire au Grand rozeau à Chalette [© Copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Grimpereau des jardins

Grimpereau des jardins
le Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla) est capable de marcher sous les branches en se maintenant à l’aide de ses seuls ongles, il est ici à le recherche de nourriture qu’il trouve en inspectant consciencieusement les anfractuosités des troncs de bas en haut, photo réalisée au grand rozeau à Chalette [© copyright 2012 François Peintre] 300mm sur monopied.

Coucou gris ♂

Coucou gris ♂
Coucou gris (Cuculus canorus) le mangeur de processionnaires, le mâle se poste à la cime d’un grand arbre afin que son chant porte loin et qu’il soit bien visible, ici il avait un vieil arbre mort qui de plus était pratique pour la photo puisque sans feuillage ! malheureusement cet arbre est tombé durant la tempête d’août 2008 si le Coucou revient dans le secteur il se postera à présent dans un arbre sain et le feuillage sera alors une gêne pour la prise de vues, Photo réalisée au Grand rozeau à Chalette [© Copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Fauvette à tête noire ♂

Fauvette à tête noire ♂
La Fauvette à tête noire ♂ (Sylvia atricapilla) que l’on peut voir et entendre dans son jardin au printemps et en été, le dessus de la tête du mâle est noir tandis que chez la femelle il est brun Photo réalisée au Grand rozeau à Chalette [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Fauvette grisette ♂

Fauvette grisette ♂
cette Fauvette grisette (Sylvia communis) est nicheuse au Grand rozeau dans les friches, parfois dans un roncier qui lui offre une excellente protection contre les prédateurs, le nid est posé près du sol (à quelques centimètres !) et est donc difficile à distinguer parmi la végétation, on la voit plus facilement lors de ses déplacements, passant d’un postes de chants à un autre, il faut passer de longues heures assis dans les ronces et l’herbe humide après avoir approché lentement pour ne pas perturber l’oiseau et prudemment pour ne pas piétiner son nid, pour espérer obtenir un cliché acceptable [© Copyright 2011 François Peintre] 300mm sur trépied.

Fauvette grisette ♂

Fauvette grisette ♂
Exceptionnel une Fauvette grisette (Sylvia communis) entièrement leucique, [© Copyright 2014 François Peintre / Photo Nature du Gâtinais Montargois] 400mm sur trépied.

Locustelle tachetée ♂

Locustelle tachetée ♂
la Locustelle tachetée ♂ (Locustella naevia) est un oiseau inféodé aux milieux de buissons et friches et dont le chant particulier, continu, et lancinant est très semblable aux stridulations d’un insecte, c’est un passereau estivant chez nous mais il reste très bas dans les herbes, les buissons (c'est pourquoi il est interdit de sortir des sentiers battus au Grand rozeau, afin de ne pas écraser les nids, d'autant que l'espèce est protégée !) cette petite fauvette n'est que très rarement visible, Photo réalisée au Grand rozeau à Chalette [© Copyright 2010 François Peintre] 300mm sur trépied.

Faisan de colchide au champ de lutte

Faisan de colchide au champ de lutte
Deux mâles de Faisan de colchide (Fasianus colchicus) saisis en pleine démonstration de force dans les herbages du Grand rozeau à Chalette sur Loing au tout début du printemps 2013 chacun défendant ce qu’il considère comme son territoire ! [© copyright 2013 François Peintre] 300mm

Faisan de colchide ♂

Faisan de colchide ♂
Ce Faisan de colchide ♂ (Phasianus colchicus) m’a approché à moins de six mètres et fait le tour de la mare ! Photo réalisée au Grand rozeau à Chalette (je suis dans un trou d'eau !) [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Jaseur boréal

Jaseur boréal
Jaseur boréal (Bombycilla garrulus) s’il est rare dans nos régions il est encore plus rare de le voir seul comme ici, il hiverne chez nous et il est nicheur de l’Allemagne à la Pologne, photo réalisée à la limite du Grand rozeau [© Copyright 2009 François Peintre] Nikon D3 et 300mm, Ici exceptionnellement un 600 ou 800mm aurait été bienvenu !!! le sujet étant vraiment petit et trop loin pour mon modeste 300mm.

Balbuzard pêcheur

Balbuzard pêcheur
Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus Linnaeus, 1758) [© Copyright 2009 François Peintre] 400mm sur trépied.

Faucon crecerelle

Faucon crecerelle
Faucon crecerelle (Falco tinnunculus) sans doute le plus courant des rapaces dans notre région, il est nicheur dans les ruines, les vieux bâtiments hauts, les anciens nids de corvidés, photo réalisée au Grand rozeau à Chalette vous voyez ici le fameux « vol en saint esprit » il s’agit d’un vol stationnaire avec les ailes et la queue étalées l’oiseau se maintient ainsi à l’aplomb de sa proie [© Copyright 2009 François Peintre] 300mm à main levée.

Buse variable

Buse variable
Buse variable (Buteo buteo Linnaeus, 1758) [© Copyright 2017 François Peintre] 400mm sur trépied.

Epervier d'europe ♂

Epervier d'europe ♂
l'Epervier d'europe (Accipiter nisus) si vous nourrissez les oiseaux au jardin vous attirerez du même coup les prédateurs, ici un épervier mâle qui lui ne mange pas de graines ! l'épervier chasse à vue il vol en rase motte et se laisse littéralement tomber sur sa proie ! photo réalisée dans notre jardin à Chalette, remarquez les serres de l’oiseau et la taille généreuse du bec, les yeux tournés vers l’avant (c’est un prédateurs !) [© Copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Bondrée apivore

Bondrée apivore
La Bondrée apivore (Pernis apivorus) peut être observée en survol du secteur à des hauteurs variables, ce grand rapace ce nourrit d'abeilles, de guêpes sauvages Photo réalisée à l'étang de la pierre aux fées à Cepoy. [© copyright 2010 François Peintre] 300mm sur trépied.

Hibou moyen-duc

Hibou moyen-duc
Cet individu contacté au début 2009 est resté quelques semaines au grand rozeau après avoir perdu son congénère, puis a quitté le secteur [© Copyright 2009 François Peintre] Nikon D3 et 300mm à main levée.

Avifaune aquatique

Les oiseaux d'eau

Grèbe huppé

Grèbe huppé
Grèbe huppé (Podiceps cristatus) protrait de cet adulte qui semble même prendre la pose, le cliché est réalisé alors que l'individu est dans une partie de l'étang non gelé et proche de la berge ! photo réalisée à la base nautique de Chalette [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux
Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficolis) le plus petit de nos grèbes, il est parfois confondu avec un caneton tant il est petit, photo réalisée sur le Loing à Chalette l’individu montré ici est en plumage d’hiver [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux
un adulte et un jeune vu depuis le nouvel observatoire sur l'étang de Cercanceaux à Dordives sujet Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficolis) [© copyright 2014 François Peintre] 400mm + TC17]

Gallinule poule-d’eau

Gallinule poule-d’eau
Gallinule poule-d’eau (Gallinula chloropus) parfois confondue avec la Foulque macroule (Fullica atra) (voir ci-dessous) elle s’en distingue par le plumage dessus brun, tête cou et cotés gris avec un trait blanc pur, le bec rouge à pointe jaune, cette espèce très intelligente fait parfois deux nids un bien en vue (que j’appel « leurre ») il est souvent garnie d’une dizaine d’œufs ! et sert à détourner les prédateurs de l’autre nid qui lui est parfaitement caché dans la végétation et presque indétectable il porte les œufs viables (fécondés !) chez cette espèce les poussins sont nidifuges (c’est à dire qu’ils peuvent quitter le nid peu après leur naissance ! et contrairement aux espèces nidicole dont les petits sont nourris au nid !) photo réalisée au Grand rozeau à Chalette [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Foulque macroule

Foulque macroule
Foulque macroule (Fullica atra) voici donc la foulque entièrement noire sauf l’écusson blanc et le bec légèrement rosé (la différence est parfaitement visible ici !) les pattes sont lobées (comme celles des grèbes) à comparer avec le cliché de G. poule d’eau ci-dessus, l’hiver ils se rassemblent en grandes bandes comptant parfois plusieurs dizaines d’individus mâles, femelles, jeunes mélangés, c’est le grégarisme ! photo réalisée au Grand rozeau à Chalette [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Macreuse brune ♀

Macreuse brune ♀
Macreuse brune (Melanitta fusca) cette macreuse semble apprécier la compagnie des grèbes (au premier plan !) la macreuse est un canard plongeur grand amateur de moules donc plutôt sur le littoral (de l’atlantique à la mer du nord) l’espèce est donc plutôt rare à l’intérieur des terres, mais le cas n’est pas isolé dans le Gâtinais Montargois de découvrir des espèces qui ne sont pas censées s’y trouver ! exemple : Canard de chiloé, Nette demi-deuil, tadorne casarca, cygne noir, nette rousse, canard carolin, etc. photo réalisée à la base nautique de Chalette sur Loing (région Centre, France) [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Canard colvert ♂

Canard colvert ♂
Canard colvert (Anas platyrhynchos) le plus commun de nos Canards ici un mâle adulte dans sa livrée courante, photo réalisée au Grand rozeau à Chalette [© Copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Canard colvert ♀

Canard colvert ♀
Canard colvert (Anas platyrhynchos) une femelle dans une « livrée normale » le plumage des femelles est souvent plus terne que celui des mâles photo réalisée au Grand rozeau à Chalette [© Copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Canard de barbarie ♂

Canard de barbarie ♂
Canard (dit) de barbarie Cepoy [© copyright 2011 François Peintre] D3 300mm à main levée.

Canard pilet ♂

Canard pilet ♂
Canard pilet (Anas acuta) ce mâle a une aile abîmée ce qui l’empêche de s'envoler, il était ici en compagnie de colverts il a fallu attendre qu’il soit un peu à l’écart pour la photo réalisée à Cepoy [© Copyright 2010 François Peintre] 300mm sur monopied.

Canard siffleur ♂

Canard siffleur ♂
le Canard siffleur (Anas penelope) mâle a été contacté dans le bief de sortie d'un moulin à Cepoy ce canard de surface peu craintif peut être approché sans risque de le voir fuir [© copyright 2012 François Peintre] 300mm sur monopied.

Canard chipeau

Canard chipeau
Un vol de Canard chipeau Anas strepera au dessus du lac de la pierre aux fées à Cepoy

Canard chipeau ♂

Canard chipeau  ♂
Canard chipeau (Anas strepera) ce mâle posé sur le Loing à hauteur de la base nautique de Chalette en compagnie des colverts et de deux canard de chiloé. Cette espèce est surtout présente l’hiver [© Copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Canard souchet ♂ ♀

Canard souchet ♂ ♀
Le Canard souchet (Anas clypeata) est visible dans la région principalement en hiver, il est parfaitement identifiable à distance aux couleurs de son plumage, plus proche ont distingue le bec large et plat ! Cepoy [© copyright 2011 François Peintre] D3 AIS 400mm sur monopied.

Sarcelle d’hiver ♂

Sarcelle d’hiver ♂
Sarcelle d'hiver mâle adulte sur le Solin encore une fois le cliché est réalisé en hiver, le mâle est comme souvent plus coloré que la femelle (c’est elle qui à la charge de couver ! mais il y a des exceptions : comme la Rhynchée peinte, en effet chez cette espèce la femelle est très colorée tandis que le mâle au plumage « terne » est chargé de la couvaison ! étonnant ! [© Copyright 2011 François Peintre] Nikon D70s et AIS 400mm sur trépied.

Nette rousse ♂

Nette rousse ♂
Nette rousse (Netta rufina) un m. et une fem. ce petit canard plongeur très coloré (le mâle) est assez rare dans la région, étang de la pierre aux fées Cepoy [© copyright 2015 François Peintre] D3 400mm G-VR sur trépied.

Fuligule morillon ♂ ♀

Fuligule morillon ♂ ♀
Fuligule morillon (Aythia fuligula) un couple de Fuligule morillon le mâle noir et blanc et la femelle plus « terne » Photo réalisée à Cepoy [© Copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Pilet des bahamas

Pilet des bahamas
Pilet des bahamas (Anas bahamensis) individu leucique, le leucisme est une aberration du plumage où les colorants sombre (mélanine !) sont peut présents ou absents, ne pas confondre avec l’albinisme qui comprend également une altération de la coloration de la peau et les yeux sont rouge(en plus de la pâleur du plumage donc !) les oiseaux albinos vrais sont très rare dans la nature ils ne survivent d’ailleurs pas, inversement les P. des bahamas leucique sont relativement fréquent [© Copyright 2006 François Peintre] Nikon D70s et 135-400mm à main levée.

Canard carolin ♂

Canard carolin ♂
le Canard carolin (Aix sponsa) provient d'Amérique (carolin = de caroline) un accidentel en Europe, photo réalisée à la base nautique de Chalette [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied

Tadorne casarca ♀

Tadorne casarca ♀
Tadorne casarca ♀ (Tadorna ferruginea) ce Canard nous vient de l’extrême sud-est Européen et Asie (Proche-Orient) une petite population semble subsister en Afrique du nord (une autre population récemment découverte en Ethiopie) le plus étonnant est qu’il soit ici solitaire en effet les Canards se groupent de préférence en petites bandes pour passer l’hiver (grégarisme) Photo réalisée à la base nautique de Chalette [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Canard de chiloé ♂

Canard de chiloé ♂
Canard de chiloé ♂ (Anas sibilatrix) ce magnifique Canard nous vient du Chili où il est inféodé aux étangs et marais, ici l’individu est sans aucun doute « échappé » d’un parc animalier, la petite tache blanche à la joue en arrière et au dessous de l’œil, nous indique un mâle Photo réalisée à la base nautique de Chalette [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur monopied.

Cygne tuberculé ♂

Cygne tuberculé ♂
Cygne tuberculé (Cygnus olor) en posture d'attaque envers un jeune de la même esp. au début de la saison de reproduction (photo le 12 01 2015) cliché réalisé à Cepoy 700mm T4.8 sut trépied

Oie cendrée

Oie cendrée
Oie cendrée (Anser anser) (au centre de la photo) est une race d’oie plus normale dans notre région que la Bernache du canada qui comme son nom l’indique provient elle, d'Amérique du nord Photo réalisée à la base nautique de Chalette [© Copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Bernache du canada

Bernache du canada
La Bernache du canada (Branta canadensis) est d’origine Nord-Américaine elle fut importée en Europe par les Britanniques, puis des échappés réfugiés entre autre en Hollande, France ont augmentés leurs populations jusqu'à en devenir un réel problème pour les espèces « locales » Photo réalisée au Grand rozeau à Chalette [© Copyright 2009 François Peintre] 300mm à main levée.

Bernache nonnette

Bernache nonnette
la Bernache Nonnette (Branta leucopsis) est une petite oie nicheuse au nord de l'Europe, elle vient passer l'hiver chez nous on la voie ici accompagnée de Bernache du canada (Branta canadensis) [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Oie de guinée (également appelée Oie cygnoïde)

Oie de guinée (également appelée Oie cygnoïde)
Oie de guinée (Anser cignoides) cette espèce n’est pas rare dans la région, elle provient de l’Asie du sud-est (Chine, Viêt-Nam) où elle est une oie de basse-cour, un peu comme chez nous les oies blanches, l’excroissance frontale permet de distinguer le mâle de la femelle, chez certains vieux m. cette « bosse » est tellement importante et à l’extrémité jaune, qu’elle est parfois appelée par les ornithos « gyrophare » le terme est parfaitement explicite ! on remarque également le cul relevé (en dent de scie !) permettant une identification quasi certaine même à fort contre-jour, Photo réalisée à la base nautique de Chalette [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Oie de guinée

Oie de guinée
Oie cygnoïde (Anser cygnoides) ou Oie de guinée photo réalisée sur le canal d'Orléans à Chalette sur Loing on voit très bien l'excroissance crânienne sur le sommet de la tête de se mâle, photo réalisée à Chalette [© copyright 2012 François Peintre] 300mm sur trépied.

Grand cormoran au séchage !

Grand cormoran au séchage !
Un Grand cormoran (Phalacrocorax carbo) les ailes grandes écartées pour sécher son plumage, photo réalisée depuis l'observatoire de Cercanceaux [© copyright 2013 François Peintre] 300mm sur trépied.

cormoran le corbeau marin

cormoran le corbeau marin
Vue d'un Grand cormoran (Phalacrocorax carbo) saisi juste au moment ou il s'envol après avoir attrapé un poisson de belle taille cliché réalisé sur le Loing à Cepoy [© copyright 2011 François Peintre] D3 300 mm à main levée.

Martin-pêcheur d'europe.

Martin-pêcheur d'europe.
le Martin-pêcheur d'europe (Alcedo atthis) est un oiseau piscivore que l’on peut considérer comme l’emblème du Gâtinais Montargois, Photo réalisée au Grand rozeau à Chalette [© copyright 2010 François Peintre] 300mm sur monopied.

Râle d'eau à Cercanceaux

Râle d'eau à Cercanceaux
ce petit Gruiforme Rallidés d'environ 25cm est un hivernant dans la région nous le voyons ici dans le marais de Cercanceaux la reserve naturelle située à cheval entre Dordives et Souppe sur Loing [© copyright 2013 François Peintre] 300mm monopied.

Rousserolle effarvatte

Rousserolle effarvatte
la Rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus) est une espèce inféodée aux Phragmitaies et roselières tandis que sa cousine R. verderolle (également présente dans la région) préfère les Friches constituées de buissons avec roncier, orties et herbes hautes, ce qui sert (avec leurs chants respectifs) à les distinguer l’une de l’autre Photo réalisée dans le Gâtinais mouillé [© copyright 2009 François Peintre] 300mm sur trépied.

Bergeronnette des ruisseaux

Bergeronnette des ruisseaux
cette Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea) anciennement appelée « hochequeue » ou « bergère » qui a donné « bergeronnette » est un genre très fréquent dans la région mais plus en période migratoire ou hivernante [© Copyright 2011 François Peintre] Nikon D3 300mm sur monopied.

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise
Bergeronnette grise (Motacilla alba) dont l’ancien nom de « Hochequeue » ou « petite bergère » qui a donné « bergeronnette » cette espèce est surtout visible dans la région en période migratoire, l’individu présente ici une particularité intéressante en effet il n’a pas de barres alaire blanche mais déjà une bavette noire bien marquée le dessus est également bien sombre, d’autant plus étonnant qu’il est difficile de déterminer entre M. alba alba et M. alba yarrellii gageons qu’il s’agit là d’un ind. intermédiaire entre juvénile et adulte un… immature ( ?) [© Copyright 2005 François Peintre] Nikon D3 AIS 400mm sur trépied.

Grue cendrée (Grus grus)

Grue cendrée (Grus grus)
les grues passe dans notre région en periode migratoire (Automne = migration descendante et printemps = migration montante) [© copyright 2009 François Peintre] 300mm à main levée.

Héron cendré

Héron cendré
héron cendré (Ardea cinerea) apportant des branchages pour refaire le nid nous sommes au printemps les deux adultes participe aux travaux de réfection. photo réalisée à la base nautique Chalette. [© copyright 2016 François Peintre] 400mm sur trépied.

jeune Héron cendré

jeune Héron cendré
Héron cendré (Ardea cinerea) jeune il va s’y reprendre à une dizaine de reprises avant de parvenir à avaler son poisson, Photo réalisée au Grand rozeau à Chalette [© copyright 2010 François Peintre] 300mm sur trépied.

Héron cendré et sa proie !

Héron cendré et sa proie !
La dure loi de la Nature Héron cendré (Ardea cinerea) avec une proie dans le bec il s'agit d'un caneton, Cliché réalisé sur l'étang de la pierre aux fées, à Cepoy. [© copyright 2016 François Peintre] 700mm sur trépied.

Aigrette garzette en vol

Aigrette garzette en vol
Aigrette garzette Egretta garzetta en survol de l'étang de la pierre aux fées surtout visible en hiver cette espèce a une silhouette très proche du héron. Cliché réalisé sur l'étang de la pierre aux fées, à Cepoy. [© copyright 2016 François Peintre] 700mm sur trépied.

Aigrette garzette

Aigrette garzette
Aigrette garzette Egretta garzetta passant au dessus de Cepoy. Cliché réalisé sur l'étang de la pierre aux fées, à Cepoy. [© copyright 2016 François Peintre] 700mm sur trépied.

Goéland argenté

Goéland argenté
Un Goéland argenté en vol au dessus de l'étang de la pierre aux fées cette espèce assez rare dans le Loiret est surtout visible en hiver déplacée par les coups de vent ! ce matin 27 novembre 2016 ils étaient trois individus; deux adultes et une "grisard" (c a d un jeune ou juvénile) Cliché réalisé sur l'étang de la pierre aux fées, à Cepoy. [© copyright 2016 François Peintre] 700mm sur trépied.

Goéland argenté juvénile

Goéland argenté juvénile
Goéland argenté Larus argentatus juvénile en vol au dessus de l'étang de la pierre aux fées il est harcelé par les mouettes. Cliché réalisé sur l'étang de la pierre aux fées, à Cepoy. [© copyright 2016 François Peintre] 700mm sur trépied.

un grisard Goéland argenté juv.

un grisard Goéland argenté juv.
Le grisard est un Goéland argenté Larus argentatus juvénile. Cliché réalisé sur l'étang de la pierre aux fées, à Cepoy. [© copyright 2016 François Peintre] 700mm sur trépied.

Les Mamm's ! Mammifères

Les animaux supérieurs les Mammifères

Chevreuil commun

Chevreuil commun
il n'est pas rare de voir un Chevreuil commun (Capreolus capreolus) au Grand rozeau en effet il peuvent accéder depuis les forêts alentours [© copyright 2010 François Peintre] 300mm sur trépied.

Chevreuil commun Capreolus capreolus

Chevreuil commun Capreolus capreolus
un exemple de cliché non recadré réalisé avec le nouveau matériel : NIKKOR AF-S 400m f2,8 G-VR sur D3 et monop carbon

Chevreuil commun en velours

Chevreuil commun en velours
Ce Chevreuil commun Capreolus capreolus mâle adulte en velours arrive sur moi à grande allure, cliché réalisé avec : NIKKOR 700mm T4.8 sur D3 sur trépied

Hérisson d'europe

Hérisson d'europe
Le Hérisson d'europe (Erinaceus europaeus) ici un individu très jeune (on peut estimer sa taille par les feuilles de lierre en arrière !) a découvert de quoi se nourrir dans notre jardin, un reste de poulet déposé là rien que pour lui ! le hérisson est un animal fouisseur et particulièrement peu discret on l’entend les nuits d’été fouiller dans les feuilles, les herbes, à la recherche de vers, arthropodes, etc. [© copyright 2008 François Peintre] D70s 28-105mm sur trépied.

Taupe d’europe

Taupe d’europe
Taupe d’europe (Talpa europaea) la taupe bien connue des jardiniers, creuse ses galeries sous la surface avec des chambres à usages divers (reproduction, réserve de nourriture, etc.) elle craint l’eau et cependant elle est présente au Grand rozeau (qui est une prairie inondable !) elle est également sensible au froid et en cas de fortes gelées on peut en trouver sur les bords de chemins tout simplement mortes de froid [© Copyright 2010 François Peintre] Nikon D3 et 300mm sur monopied.

Ragondin ♀

Ragondin ♀
Ragondin ♀ (Myocastor coypus) la femelle pour allaiter dans sa « galerie nurserie » a les mamelles sur le haut des flancs la galerie étant souvent inondée puisque proche de l’eau, ce sont des animaux inféodés à l’eau ! elle peut aussi mais plus rarement surtout en plein jour ! allaiter à l’air libre (les petits ont toujours faim) comme nous le voyons ici, Photo réalisée au Grand rozeau à Chalette [© Copyright 2009 François Peintre] Nikon D70s et AIS 400mm sur trépied.

Campagnol roussâtre

Campagnol roussâtre
Campagnol roussâtre (Cléthrionomys glareolus) ce petit rongeur peu connu est présent au Grand rozeau, reconnaissable à son pelage brun-roux, voici ce que l'on peut obtenir avec le 400mm 2.8 NIKKOR à très courte distance [© Copyright 2014 François Peintre] Nikon D3 et 400mm sur trép. distance 4m env.

Musaraigne commune ou M. carrelet

Musaraigne commune ou M. carrelet
Musaraigne commune (Sorex araneus) espèce commune comme son nom l'indique ici l'individu a été découvert au grand rozeau. [© copyright 2016 François Peintre] 400mm sur trépied.

Ecureuil roux

Ecureuil roux
L’Ecureuil roux (Sciurus vulgaris) est toujours un peu moins actif l'hiver, par mauvais temps il préfère rester dans l’un de ses nids, par beau temps il est possible de le voir courir dans les arbres ou au sol, ici j'ai déposé une noix afin de le faire venir au plus proche pour la photo (non recadrée) cliché réalisé au Grand rozeau à Chalette. [© copyright 2010 François Peintre] 300mm sur trépied.

Lapin de garenne

Lapin de garenne
Lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus) le petit lapin des bords de champs, bords de chemins, etc. celui-ci se nourrissant de verdure il peut être facilement attiré pour la photo réalisée à la base nautique Chalette. [© copyright 2010 François Peintre] 300mm sur trépied.

Belette d'europe

Belette d'europe
Belette d'europe (Mustela nivalis) reperée depuis quelques années déjà j'attendais avec impatience de la choper sous bonne lumière voila qui est fait [© Copyright 2015 François Peintre] Nikon D3 400mm G-VR sur trépied.

Les Chiroptères : Oreillard roux

Les Chiroptères : Oreillard roux
L'Oreillard roux (Plecotus auritus) dans la région nous avons de nombreuses espèces de chauves souris parmi les plus communes : pipistrelle commune (Pipistrelus pipistrelus) la plus petite ! Oreillard roux (Plecotus auritus) les grandes oreilles ! Sérotine commune (Eptesicus serotinus) la rousse ! mais probablement aussi la Noctule commune (Nyctalus noctula) et des Murins, des Barbastelles, l’ O. roux présenté ici, fut malheureusement trouvé mort probablement attaqué par un Félidé [© Copyright 2011 François Peintre] Nikon D3 et 24-85mm sur trépied.

Pipistrelle commune

Pipistrelle commune
Pipistrelle commune (Pipistrellus pipistrellus) elle est entrée dans la maison sans heurter les murs ni renverser quoique ce soit ! nous l'avons capturée pour la relâcher en sécurité, c'est le plus petit Chiroptère en France de la taille d’un pouce environ ! [© copyright 2009 François Peintre] D70s et 28-80mm à main levée.

Les autres animaux

Les Batraciens, Amphibiens, Reptiles, etc.
sauf les Arthropodes qui sont traités à part sur le blog macro de Photo Nature du Gâtinais Montargois

Grenouille agile Rana dalmatina

Grenouille agile Rana dalmatina
Cette espèce de grenouille est moins inféodée à l'eau que la Grenouille verte (Rana esculenta) [© Copyright 2015 François Peintre] Nikon D3 105mm G-VR sur trépied.

Couleuvre à collier

Couleuvre à collier
La couleuvre à collier (Natrix natrix) ici sur le lac de la réserve de Cercanceaux à Dordives cette espèce est une excellente nageuse contrairement à la Vipère aspic qui elle préfère les endroits secs et ensoleillés [© Copyright 2012 François Peintre] 300mm sur monopied.

Vipère aspic (Vipera aspis)

Vipère aspic (Vipera aspis)
une Vipère aspic (Vipera aspis) se chauffant au soleil au bord du platelage dans le marais des moines de la réserve de Cercanceaux [© Copyright 2014 François Peintre] 300mm sur monopied.

Anodonte des cygnes

Anodonte des cygnes
Coquille d'Anodonte des cygnes (Anodonta cygnea) ce mollusque est une proie commune pour les ragondins. photo réalisée au grand rozeau à Chalette. [© copyright 2016 François Peintre]

Le loing à sec en 2006

Le loing à sec en 2006
le Loing presque à sec au niveau de l'ancien gué près de la passerelle rouge rue la fontaine à Chalette sur Loing, il y a normalement à cet endroit entre 20 et 40 cm d'eau durant cette saison [© Copyright 2009 François Peintre] Nikon D70s à main levée.

Mes livres (les indispensables ! liste non exhaustive) * Correcte / ** Bien / *** Excellent,

  • 500 espèces d’oiseaux d’Europe * de collectif édition France Loisirs 2004 format poche, 416 pages et un CD de 421 chants d’oiseaux.
  • Annuaire des parcs Nationaux * Atelier technique des espaces naturels, Service documentations, Josiane Didier, édition 1995 mis à jour en 1996 grand format, 199 pages et 1 carte)
  • Arbres d’Europe occidentale * de Alan Mitchell et John Wilkinson édition Arthaud 1984 format poche, 271 pages.
  • Dictionnaire Etymologique de Zoologie *** de B Le Garff, édition Delachaux et Niestlé 1998 format poche, 205 pages.
  • Glossaire entomologique *** de Jacquesd'Aguilar et Alain Fraval édition Delachaux et Niestlé 2004 format poche, 176 pages
  • Glossaire Ornithologique *** de Marc Duquet édition Delachaux et Niestlé 2004 format poche, 256 pages.
  • Guide complet des Papillons d’Europe et d’Afrique du nord ** de L Higgins Brian Hargreaves et Jacques Lhonoré édition delachaux et Niestlé 1991 format poche.
  • Guide de la forêt le milieu, la flore, la faune ** de E Dreyer et W Dreyer édition Delachaux et Niestlé 1998 format poche, 384 pages.
  • Guide de la nature * de Jeannette Harris édition France loisir 1982 (édition originale Kingfisher Books Limited 1981) format poche, 191 pages.
  • Guide Delachaux et Niestlé des 134 réserves naturelles de France * édition Delachaux et niestlé format poche, 441 pages.
  • Guide des abeilles, bourdons, guèpes et fourmis d'Europe *** dde Hans Bellmann édition Delachaux et Niestlé 1995 mise à jour 2009 format poche, 336 pages.
  • Guide des araignées de France et d’Europe *** de Michael J Roberts édition Delachaux et niestlé 2009 format poche, 383 pages.
  • Guide des Canards, des Oies, des Cygnes *** de Steve Madge et Hilary Burn édition Delachaux et Niestlé 2006 grand format, 304 pages.
  • Guide des chauves-souris d’Europe ** de W Schrober et E Grimmberger édition Delachaux et Niestlé 1991 format poche, 225 pages.
  • Guide des chenilles d’Europe *** de D J Carter et B Hargreaves édition Delachaux et Niestlé 1988 (réimpression 2008) format poche, 311 pages.
  • Guide des escargots et limaces D'europe *** de M P. Kerney et R A D. Cameron éditions Delachaux et Niestlé Paris 1999, format poche, 370 pages.
  • Guide des insectes ** de Wolfgang Dierl et Werner Ring édition Delachaux et Niestlé 1992 format poche, 240 pages.
  • Guide des libellules de France et d’Europe *** de K D B Dijkstra et R Lewington édition Delachaux et Niestlé 2001 grand format, 319 pages.
  • Guide des limicoles d'Europe d'Asie et d'Amérique du nord *** de Don Taylor et Stephen Message édition Delachaux et niestlé 2006 format poche, 224 pages.
  • Guide des Mammifères Sauvages de l'Europe Occidentale ** de F H Van Den Brinck et P Barruel édition Delachaux et Niestlé 1967/71 format poche, 263 pages.
  • Guide des mouches et des moustiques *** de J Haupt édition Delachaux et Niestlé 2000 format poche, 352 pages.
  • Guide des oiseaux * de… collectif édition Reader’s Digest 1971 format bibliothèque, 494 pages.
  • Guide des oiseaux accidentels et rares en Europe*** de P Alström, P Colston, L Lewington, éditions Delachaux et Niestlé 1992 format poche, 448 pages.
  • Guide des oiseaux d’Amerique du nord *** de Chandler S. Robbins, Bertel Bruun, Herbert S. Zim, éditions Delachaux et Niestlé 1980 format poche, 351 pages.
  • Guide des oiseaux d’Europe * de Karel Hudec édition Hatier 1990 format poche, 288 pages.
  • Guide des oiseaux de Madagasgar *** de Olivier Langrand et Vincent Bretagnolle, édition Delachaux et Niestlé 1995 grand format, 415 pages.
  • Guide des oiseaux de mer ** de Gerald Tuck et Hermann Heinzel éditions Delachaux et Niestlé 1985 (traduction) format poche, 310 pages.
  • Guide des oiseaux des Antilles *** de James Bond, D R Eckelberry, A B Singer, E L Poole, édition Delachaux et Niestlé 1996 format poche, 256 pages et 1 carte de la zone concernée.
  • Guide des papillons nocturnes de France *** de collectif, édition Delachaux et Niestlé 2007,grand format, 288 pages.
  • Guide des parcs naturels régionaux * de A Reille, éditions Delachaux et Niestlé 2000, grand format, 319 pages.
  • Guide des Passereaux granivores *** de Gilbert C. Armani éditions Delachaux et Niestlé Paris 1983 format poche, 260 pages.
  • Guide des poissons d’eau douce et de pêche * de Bent J Muus et Preben Dahlstrom édition Delachaux et Niestlé 2003 format poche, 224 pages.
  • Guide des Sauterelles Grillons et Criquets d'Europe occidentale *** de H. Bellman et G. Luquet, éditions Delachaux et Niestlé Paris 2009, format poche, 383 pages.
  • Guide des traces d’Animaux ** de P Bang et P Dahlstrom édition Delachaux et Niestlé 2001 format poche, 264 pages.
  • Guide des traces et indices d’oiseaux *** de R Brown édition Delachaux et Niestlé 2005 grand format, 333 pages.
  • Guide du promeneur dans la nature * de J Felix J Toman et K Hisek, édition France loisir 1981 (édition originale Artia 1974 à Prague) format poche, 422 pages.
  • Guide écologique de la France ** de collectif édition Reader’s digest 1976 format bibliothèque, 544 pages.
  • Guide entomologique ** de Patrice Leraut et Philippe Blanchot éditions Delachaux et Niestlé 2003 format poche, 527 pages.
  • Guide herpéto (Herpétologie) ** de Nicholas Arnold et Denys Ovenden édition Delachaux et Niestlé 2004 format poche, 288 pages.
  • Guide Ornitho *** de Svensson, Grant, Lesaffre édition Delachaux et Niestlé format poche, 400 pages.
  • Guide Vigot des insectes et des principaux Arachnides ** de H Bellemann édition Vigot 2000 format poche, 440 pages.
  • Hémiptères de France, Belgique, Luxembourg ** de Romain Garrouste éditions Delachaux et Niestlé 2015 format poche, 318 pages.
  • Identifier les oeufs et les larves des Amphibiens de France ** de Claude Miaud et Jean Muratet, éditions INRA Paris 2004, format poche, 200 pages.
  • Insectes d’Europe occidentale * de Michael Chinery édition Arthaud 1988 format poche, 320 pages.
  • Invertébrés d’eau douce (systématique, biologie, écologie) *** de Henri Tachet (Philippe Richoux, Michel bournaud et Philippe Usseglio-Polatera) édition revue et augmentée CNRS 2010 grand format, 607 pages.
  • Invertébrés d’eau douce ** de Collectif édition Artémis 2002 format poche, 143 pages.
  • L'appareil digestif des larves de Planipènnes *** de Jacqueline Gaumont édition Masson Editeur 1976 grand format, 249 pages.
  • L’inventaire des Oiseaux du Monde * de Michael Walters édition Delachaux et Niestlé 1998 format poche, 380 pages.
  • L’ornithologie pratique * de John Gooders édition France loisirs 1994 format bibliothèque, 159 pages.
  • La faune en péril * de Gaétan du Chatenet et Jean Dorst édition Delachaux et Niestlé format poche.
  • La nature la nuit * deVincent Albouy et Jean Chevalier édition Delachaux et Niestlé 2006 format poche, 224 pages.
  • Le guide vert des oiseaux de France ** de J C Chantelat 7eme édition Solar format poche, 480 pages.
  • Le multiguide nature des traces d'animaux ** de Sylvain Thomassin édition Bordas 1982 format poche, 156 pages.
  • Le naturaliste amateur * de Nick Baker édition Delachaux et Niestlé 2006 grand format, 288 pages.
  • Les chauves souris Maitresse de la nuit *** de L Arthur et M Lemaire édition Delachaux et Niestlé 2000 grand format, 265 pages.
  • Les Ecrevisses Françaises ** de M. André édition Paul Lechevalier 1960 format poche, 287 pages.
  • Les Félins ** (Toutes les espèces du monde) de Peter Jackson, Adrienne Farrell Jackson, Robert Dallet, Johan de Crem, édition Delachaux et Niestlé 1996 grand format, 272 pages.
  • Les insectes *** de J Rostand édition Flammarion 1936 dans la collection (d’avant guerre !) « voir et savoir » format bibliothèque, 64 pages.
  • Les Insectes d'Europe *** de Michael Chinery édition Bordas 1982 format poche, 380 pages.
  • Les oiseaux de l'ouest Africain ** de W Serle et G J Morel édition Delachaux et Niestlé 1993 format poche, 331 pages.
  • Les oiseaux de l’ouest Africain *** Tome I de P L Dekeyser et J H Derivot (descriptions, statuts, situations) édition université de Dakar I F A N (Institut fondamental d’Afrique noire) 1966 grand format, 507 pages et une carte de la région d’Afrique concernée.
  • Les oiseaux de l’ouest Africain *** Tome II de P L Dekeyser et J H Derivot (planches en noir, et couleur) édition université de Dakar I F A N (Institut fondamental d’Afrique noire) 1966 grand format, 140 pages.
  • Les oiseaux du bord de mer ** de Frank Duncombe édition Ouest France 1978 grand format, 33 pages.
  • Les petits animaux des lacs et rivières ** de L. H. Olsen, J. Sunesen, B. V. Pedersen, édition Delachaux et Niestlé 2000 (réimpression 2008) format poche 230 pages.
  • Les pièces bucales des insectes (thème et variations) *** de J. chaudonneret édition hors série du bulletin scientifique de Bourgogne 1990 grand format, 256 pages.
  • Les rapaces diurnes et nocturnes d’Europe *** de Paul Geroudet édition Delachaux et Niestlé 1965 (réédition 1984) format poche, 429 pages.
  • Mammifères ** de H Hofmann édition Hachette 1999 format poche, 190 pages.
  • Nouveaux animaux de compagnie * de Franck Rival édition Artémis 2001 format poche, 127 pages.
  • Oiseaux des océans ** de Lars- Eric Löfgren édition Anthese 1984 format bibliothèque, 240 pages.
  • Oiseaux des pays d'Europe * de J Felix et K Hisek, édition Gründ 1987 format bibliothèque, 320 pages.
  • Papillons 500 espèces * de David Carter édition Bordas 1993 grand format, 304 pages
  • Petits animaux des bois et des champs * de G Mandahl-Barth édition Fernand Nathan (année d’édition inconnue) format poche, 192 pages.
  • Recueillir et soigner les petits animaux sauvage * de Gerard Grolleau édition Delachaux et Niestlé 2003 format poche, 223 pages.
  • Sentiers : Blaireau d'europe Emmanuel Do Linh San édition Delachaux et Niestlé 2006 format poche, 214 pages.
  • Sentiers : Castor d'europe Pierre Cabard édition Delachaux et Niestlé 2009 format poche, 189 pages.
  • Sentiers : Chat forestier Patrice Raydelet édition Delachaux et Niestlé 2009 format poche, 189 pages.
  • Sentiers : Chevêche d'athéna Jean-Claude Génot et Patrick Lecomte édition Delachaux et Niestlé 2002 format poche, 142 pages.
  • Sentiers : Chevreuil commun Philippe Carruette, Pascal Etienne, Marc Mailler édition Delachaux et Niestlé 2011 format poche, 187 pages.
  • Sentiers : Chouette effraie Jean-Louis Vallée édition Delachaux et Niestlé 1999 format poche, 192 pages.
  • Sentiers : Corbeaux et Corneilles Georges Olioso édition Delachaux et Niestlé 2012 format poche, 189 pages.
  • Sentiers : Faucon pèlerin René-Jean Monneret édition Delachaux et Niestlé 2006 format poche, 221 pages.
  • Sentiers : Grives et Merles Georges Olioso édition Delachaux et Niestlé 2010 format poche, 187 pages.
  • Sentiers : Les Coccinelles Jean-Louis Hemptime Alexandra Magro Michael Majerus édition Delachaux et Niestlé 2005 format poche, 189 pages.
  • Sentiers : Les Hirondelles Jean Sériot et Diana Alvès édition Delachaux et Niestlé 2004 format poche, 173 pages.
  • Sentiers : Les Moineaux Georges et Mireille Olioso édition Delachaux et Niestlé 2006 format poche, 173 pages.
  • Sentiers : Loutre d'europe Pascal Etienne édition Delachaux et Niestlé 2005 format poche, 185 pages.
  • Sentiers : Lynx boréal Patrice Raydelet édition Delachaux et Niestlé 2006 format poche, 187 pages.
  • Sentiers : Renard roux Jean-Steve Meia édition Delachaux et Niestlé 2007 format poche, 177 pages.
  • Sentiers : Rougegorge familier Georges eet Mireille Olioso édition Delachaux et Niestlé 2007 format poche, 169 pages.
  • Sentiers : Vautour fauve Bertrand Eliotout édition Delachaux et Niestlé 2007 format poche, 189 pages.
à mon frère.